MO(T)SAIQUES 2

"Et vers midi
Des gens se réjouiront d'être réunis là
Qui ne se seront jamais connus et qui ne savent
Les uns des autres que ceci : qu'il faudra s'habiller
Comme pour une fête et aller dans la nuit ..."

Milosz

lundi 27 janvier 2014

Une forêt de photos...

.

Aube sur la lisière de la forêt à Signy-le-Petit (Ph. JEA/DR).


Henri Gougaud :

- "Cet homme est comme une forêt, il se croit tout obscur, il est partout troué de rayons de soleil."




Route forestière du Milieu (Ph. JEA/DR).



Route forestière de Cendron (Ph. JEA/DR).



Le Gravier du Bois (JEA/DR).



Surprise partagée (JEA/DR).




Alle-sur-Semois (JEA/DR).



Forêt complètement givrée (Ph. JEA/DR).


Ruisseau du Charme Baudet (Ph. JEA/DR).



Mur musical de feuilles (Ph. JEA/DR).



Sorcière de l'Etang à la Fermière (Ph. JEA/DR).



La Rouillette, mur de bois coupé pour l'hiver (Ph. JEA/DR).



Première gelée sur la chaumière de la Plaine Jean Diot (Ph. JEA/DR).



Le Chêne Chatelaine met une écharpe pour une nuit ardennaise (Ph. JEA/DR).

Autres pages dans l'album photos de ce blog ? Cliquer : ICI.

.

20 commentaires:

  1. oh le superbe retour ! merci et bonjour

    RépondreSupprimer
  2. Quelle bonne initiative de perpétuer le souvenir de Jean-Émile à travers ces clichés où on perçoit tant d'amour et d'écoute pour la terre et la forêt sources de vie.
    "La beauté n'est pas l'image que vous voudriez voir, ni le chant que vous voudriez entendre. Elle est plutôt une image que vous voyez, même les yeux fermés, et un chant que vous entendez, même les oreilles bouchées"
    Khalil Gibran/ recueilli dans La Calligraphie, Le Poète et la Paix.
    Avec mon meilleur souvenir, toujours vivace.

    RépondreSupprimer
  3. "Surprise partagée", voilà qui dit bien l'émotion, le flou du coeur en découvrant ces photos de JEA, capteur du génie des lieux. Merci.

    RépondreSupprimer
  4. Grand merci! Le chevreuil, comme un lien entre lui et les autres, ces flous qu'il réussissait si bien...superbe.

    RépondreSupprimer
  5. Que vive l'homme qui très jeune dépassa la mort et ne connu que fin de vie. Merci à ceux qui nous permettent d'encore accéder.à sa beauté tellement vivante.

    RépondreSupprimer
  6. Une très belle manière de prolonger la présence ici...

    RépondreSupprimer
  7. Je suis profondément émue.
    Merci infiniment pour ce partage empli d'émotion.

    RépondreSupprimer
  8. JEA retrouvé, moment d'émotion à la vision de ces photos qui lui ressemblent, merci.

    RépondreSupprimer
  9. Comme un flash-back, des photos venues d'ailleurs mais toujours dans la même optique... prolonger la beauté.
    Images et mots imprimés comme les autres dans notre mémoire.

    RépondreSupprimer
  10. Jean-Emile, tu nous manques. Ton regard aigu, ton amour lucide des êtres et des choses, tes paroles nettes et franches...

    RépondreSupprimer
  11. Un vrai cadeau venu du ciel... merci !

    RépondreSupprimer
  12. Ces photos reflètent tout la beauté d'une région, d'une nature que l’œil oublie bien souvent de contempler.

    RépondreSupprimer
  13. C'est très beau mais comme chaque nouvel article publié ici, ça me fait une étrange sensation !

    RépondreSupprimer
  14. Surprise que ce chevreuil!
    JEA, je pense si souvent à vous, vos critiques, vos commentaires nous manquent

    RépondreSupprimer
  15. Quel bonheur de retrouver ses mots, ses images. Merci infiniment !

    RépondreSupprimer
  16. L'oeil se mire, le coeur chavire, une larme coule, la vie se déroule, l'ami me manque.

    RépondreSupprimer
  17. JEA, tu nous manques...
    cela fait bizarre de venir en ce lieu plein de tes photos
    Je veux croire que tu es là...

    RépondreSupprimer
  18. JEA, tu resteras gravé dans notre cœur, nous ne t'oublierons jamais

    RépondreSupprimer
  19. Belle exploration photographique... des trésors, qui donnent à la fois envie de se promener au coeur d'une forêt et de protéger tous ces trésors que forment les arbres de notre monde.

    RépondreSupprimer
  20. Et une pensée émue pour JEA...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés dans la mesure où les spams ne sont pas vraiment les bienvenus (ils ne prennent pas de vacances)