MO(T)SAIQUES 2

"Et vers midi
Des gens se réjouiront d'être réunis là
Qui ne se seront jamais connus et qui ne savent
Les uns des autres que ceci : qu'il faudra s'habiller
Comme pour une fête et aller dans la nuit ..."

Milosz

mardi 15 janvier 2013

P. 215. Photos de choses et d'autres...


Ni machins, ni machines
loin des trucs et des bazars, des phénomènes et des foires
nullement (in)signes (in)dignes de richesse, de dépendance
bref, pas grand-chose

mais des choses proches de la vie
celles qui ne prennent pas de poses :
quelques photos
qui, mode de rien,
marchent sur l'eau
traversent les murs
ne se perdent pas en forêts
osent tous les exodes
parlent à l'oreille des nuages
et prennent les souvenirs par la main...

Guillevic :

- "On ne s'ennuie jamais
Tous les deux.
On a tellement de choses
A ne pas se dire,
C'est comme la mer
Et la marée."


(Ph. JEA/DR).

Françoise Proust :
- "Le passé vient trop tard (son heure est passée) et l'avenir trop tôt (il n'est pas encore temps), à moins que ce ne soit le contraire : que le passé ne vienne toujours trop tôt et le futur trop tard, mais enfin, il reste que le présent n'est jamais actuel et ne saurait venir à l'heure, soit qu'il ait un air de déjà vu, soit qu'il soit du jamais vu et donc qu'il ne soit pas reconnaissable."



(Ph. JEA/DR).

Cioran :
- "Mozart, ou la mélancolie des anges."



(Ph. JEA/DR).

Annie Ernaux :
- "Ma mémoire est dans un monde et ma vie dans un autre et ça, c'est insupportable."



(Ph. JEA/DR).

Philippe Sollers :

- "Les fleurs sont des oiseaux à l'arrêt, les oiseaux sont des fleurs qui volent."



(Ph. JEA/DR).

Mallarmé :
- "Tout au monde existe pour aboutir à un livre."



(Ph. JEA/DR).

René Char :

- "La vérité attend l'aurore à côté d'une bougie."



(Ph. JEA/DR).

Milosz :
- "En chacun de nous se débat un lapin fou pendant que hurle la meute des loups, et notre seule peur, c'est que les autres ne les entendent."



(Ph. JEA/DR).

Amos Oz :
- "Cette pierre fait une petite tache de mémoire... sent l'amour de gens bien malheureux."



(Ph. JEA/DR).

Eric Orsenna :

" Certains capitaines ont pour destin de sombrer avec leur navire... D'autres, en partant, ont la générosité de nous laisser leur bateau. Comme s'ils nous appartenait désormais de continuer leur rêve."



(Ph. JEA/DR).

Tristan Tzara :

- "Minuit sonne dans les choses."



.

28 commentaires:

  1. Réponses
    1. en m'appliquant dans mon bureau, à tenter une photo du quatre mâts de Jean Le Guennec, puis en vous lisant, Orsenna et vous, comment ne pas penser aussi à votre Père ?

      Supprimer
  2. Vos illustrations sont très élégantes et les citations également ; une petite note particulière pour celle d'Annie Ernaux ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. à propos des choses, Annie Ernaux :
      - "L'arrivée de plus en plus rapide des choses faisait reculer le passé. ....
      La profusion des choses cachait la rareté des idées et l'usure des croyances."

      Supprimer
  3. Un petit inventaire à la... JEA, comme une promenade pour l'esprit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. plus de 24 jours de pluie sans interruption
      restent ces choses pour penser à autre chose qu'au ciel marchand d'éponges...

      Supprimer
  4. Un très beau montage qui ouvre l'esprit sur autre chose...
    J'aime particulièrement l'expression du début : ces photos "qui prennent les souvenirs par la main".
    Le mot de René Char est aussi très beau : la vérité ne peut être qu'une aurore, et pas le plein midi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. cher Albert, à ton intention particulière, cette exclamation de Mozart :
      - "J'ai honte au plus haut point de me défendre lorsque je suis accusé à tort, je pense toujours que la vérité finira par éclater au grand jour !"

      Supprimer
  5. LES FAÇONS DU REGARD

    "Il est une occupation à chaque instant en réserve à l'homme : c'est le regard-de-telle-sorte-qu'on-le-parle, la remarque de ce qui l'entoure et de son propre état au milieu de ce qui l'entoure.
    Il reconnaîtra aussitôt l'importance de chaque chose, et la muette supplication, les muettes instances qu'elles font qu'on les parle, à leur valeur, et pour elles-mêmes, - en dehors de leur valeur habituelle de signification, - sans choix et pourtant avec mesure, mais quelle mesure : la leur propre."

    Francis Ponge, "Le Parti pris des choses"

    Merci pour ce billet superbe ! Heureuse de vous retrouver, cher JEA.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chère Tania :
      le pont des soupirs est certes célèbre
      mais les ponts des regards sont des morceaux d'architecture...

      Supprimer
  6. Amour, couleurs, espoirs, générosité...quel magnifique ensemble mots et photos JEA.
    Vous retrouver est la meilleure nouvelles de toutes!

    Bien amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chère Colo,
      un retour qui serait fastueux s'il s'effectuait à pied (lire votre dernier billet sur vos espaces et vos instants

      Supprimer
  7. Quel magnifique billet! J'ai un faible pour le lapin de Milosz et j'ai retrouvé des écrivains que j'aime

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. très baroque, ce lapin ardennais, a développé des oreilles de lièvre à force de vivre de musiques
      car il a élu domicile parmi les cd qui sont censés séparer la cuisine de la salle de séjour...

      Supprimer
  8. petit inventaire de choses et de mots, délicieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. quand je parviens péniblement à rassembler un inventaire, vous composez des dictionnaires entiers et passionnants sur les objets (y compris les jouets) qui prolifèrent et prospèrent en vos paysages de contes...

      Supprimer
  9. J'aime beaucoup la citation d'Annie Ernaux qui traduit notre schizophrénie intime...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai hésité entre cette légende signée Annie Ernaux et celle-ci de Michaux :
      - "Celui qu'une pierre fait trébucher, marchait déjà depuis deux cent mille ans lorsqu'il entendit des cris de haine et de mépris..."

      Supprimer
  10. Le présent n'est-ce pas du passé tout fraîchement débarqué ?
    L'actualité est toujours du passé en devenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kossi Efoué :
      - "Le passé est devant nous, le futur derrière, le présent c'est la tranquillité plus ou moins grande avec laquelle nous traversons l'apocalypse."

      Supprimer
  11. Avec vous, tout prend toujours de la profondeur même ces choses si belles... et il y a tant à penser sur ce que vous dites en une seule phrase ; à chaque fois c'est un coffre à ouvrir et à laisser ouvert longtemps, longtemps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. nous avons nos îles et nos trésors, ni des propriétés privées ni des lingots d'or
      mais des débuts de choses et des fins provisoires...

      Supprimer
  12. Je suis contente de te revoir, cher JEA, j'étais en attente de tes signes de présence
    Oui comme tous le disent, c'est un merveilleux montage que tu nous offres là, j'aime moi aussi énormément la citation de Annie Ernaux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chère Coumarine,
      ce n'est pas absence lamentable de tact mais au contraire sympathie sincère que d'ouvrir pour toi une autre page d'Annie Ernaux commençant par ces mots :
      - "Ecrire, c'est d'abord ne pas être vu..."

      Supprimer
  13. Emouvant retour cher JEA, délicat et spirituel à votre habitude.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Saint-Exupéry
      - "Mon amitié se fonde sur le seul choix de l'étoile..."

      Supprimer
  14. Beau patchwork d'images, et terminer par une citation de Tzara, bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. terminer aussi parce qu'il est minuit...

      Supprimer

Les commentaires sont modérés dans la mesure où les spams ne sont pas vraiment les bienvenus (ils ne prennent pas de vacances)