MO(T)SAIQUES 2

"Et vers midi
Des gens se réjouiront d'être réunis là
Qui ne se seront jamais connus et qui ne savent
Les uns des autres que ceci : qu'il faudra s'habiller
Comme pour une fête et aller dans la nuit ..."

Milosz

jeudi 27 septembre 2018

septembre 2013 - septembre 2018


Le temps qui s’égrène lisse la peine, lui donne d’autres formes mais n’atténue ni la profondeur de l’absence ni la prégnance du souvenir. 

Noël et Jean-charles, amis fraternels de Jean-Emile n’ont de cesse, chacun à leur manière, de rappeler ou faire connaître les richesses du blog motsaiques, merci à eux.


Florence, Suzy, François


                 Photo : JEA - Quiberville


Jean-Émile, vous connaissiez ? 



Non bien sûr !
Et pourtant vous auriez pu, et pourtant vous pourrez encore aussi longtemps que son blog "Mosaïque" prolongera sa Vie.

"Nobody" était son nom puisque de tous les honneurs c'est celui qu'il revendiquait en premier : n'être personne de plus qu'un Humain parmi ses Frères les Hommes.

S'il ne se souciait ni de son nom et encore moins de son image, artiste et cultivé il se plongeait dans la photographie, la composition, les envolées poétiques, la construction de textes en autant de patrimoines donnés en héritage, les recherches littéraires et cinématographiques, et ... tout, absolument tout puisque rien ne le laissait indifférent, à commencer par la langue française.

Jean-Émile ... une encyclopédie en ébullition. Tellement que l'entendre raconter ses réponses faisait oublier la question et insufflait en cadeau sa folie de vivre. Vivre à tout prix Jean-Émile le payait au prix fort. A la santé balbutiante, de déséquilibre en équilibre toujours trop court, il dépassait avec sa volonté, son enthousiasme et toute son intelligence, les souffrances d'un corps qui ne cessait de le mettre au défi.

Que dire d'autre de ce grand Ami, si ce n'est le plus important : Jean-Émile était un Être agissant et combattant. Combat contre les prêtres de tous bords, les malades de pouvoirs qu'ils usurpent, les dictateurs qui déjà cachent leurs suivants, les manipulateurs, les menteurs effrontés, les subtilisateurs de pièces à conviction, les annihilateurs de mémoire, les réinventeurs de fausses "Histoires" pour asseoir sur les ossements de ceux qu'ils persécutèrent les trônes de tyrans vampires.

Énergie, joie de vivre, goût effarouché des barricades contre l'injustice, amour-passion pour la liberté de conscience, de parole, d'exister, d'être ... amoureux de la Vie, Jean-Émile l'a menée en pilotage manuel jusqu'à son dernier instant et jamais n'aura été à confronté à une mort dont il ne comprenait pas l'utilité.

Jean-Émile nous a quitté, mais nous reste Lumière.
S'il vous venait de mieux comprendre mes propos, en mémoire de ce grand Initié, plongez-vous dans la Mosaïque de son immense mémoire de Vie. Vous n'en sortirez pas indemnes !
 


 Ce texte a été écrit par Jean-charles Verlinden le 11/09/2013 (voir https://www.rayondevie.com/)


                 Photo : JEA - Quiberville

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés dans la mesure où les spams ne sont pas vraiment les bienvenus (ils ne prennent pas de vacances)